Puissance de calcul d’Internet

30 mai 2017

internet

Internet fournit un moyen unique pour regrouper et coordonner des puissances de calcul phénoménales qui dépassent celles des plus gros ordinateurs jamais construits. Ce moyen qui prend généralement le nom ce calcul partagé, ou encore calcul distribué, réparti ou coopératif, s’est vu appliqué à des programmes variés de recherche en mathématique pour découvrir de nouveaux nombres premiers, pour reconnaître les signaux intelligents venus de l’univers à la recherche d’éventuelles intelligences extra-terrestres. Il est sur le point d’entrer dans le traitement d’affaires commerciales et il existe déjà dans de vastes programmes de recherches scientifiques appliqués à la médecine pour des maladies telles que le cancer, le sida et le charbon. Il est utilisé aussi pour faciliter le « crakage » de codes puissamments cryptés et parfois même … à l’insu des propriétaires des micros ordinateurs ou des serveurs composant la toile.

Tout possesseur d’ordinateurs personnels, individu, petits pays, universités ou groupes industriels est désormais en mesure d’accéder à une puissance informatique phénoménale et sous une forme inédite, celle de la puissance inutilisée des ordinateurs au repos accessible par le net. Sachant qu’un micro-ordinateur personnel utilise entre 13 % et 18 % de sa puissance de calcul; que même en cours d’utilisation il fonctionne en sous régime — l’utilisateur le plus expert parvient rarement à frapper plus d’une dizaine de touches par seconde, ce qui est peu pour occuper un processeur qui traite quelque 100 millions d’instructions à la seconde — des programmes ont été créés pour rendre productives ces heures qui se chiffrent par milliards. L’idée est de regrouper ces puissances disponibles en demandant aux propriétaires de participer à des projets. Il leur suffit de télécharger un logiciel qui fonctionne comme un économiseur d’écran, tourne en tâche de fond dès que l’ordinateur dispose de ressources inutilisées, et qui exige peu d’espace disque et de RAM. Quand l’utilisateur se connecte à Internet, son ordinateur envoie ses résultats et reçoit de nouvelles données ou consignes. Si le projet a suffisamment de participants, il fournit des résultats plus rapidement que le plus gros superordinateur du monde et même mieux lorsque le projet suscite l’intérêt de plusieurs centaines de milliers voire de plusieurs millions de propriétaires d’ordinateurs personnels.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Bloggapart |
Bonplansinternet |
Gigapix |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Melo02
| Clbrits77
| Fanficspokemon